preloader
Un vent nouveau souffle sur ACCS

Un vent nouveau souffle sur ACCS

Magazine Québec Entreprise, Volume 57
Par Mélanie Larouche


Depuis presque 30 ans, l’entreprise ACCS réalise des projets d’automatisation et d’intégration technologique dans les bâtiments commerciaux, institutionnels et industriels. Les deux fondateurs, André Cardin et Christian Savard, ont fait de l’intelligence du bâtiment leur cheval de bataille. Ils ont bâti une entreprise à dimension humaine qui leur ressemble. Aujourd’hui, ils sont fiers de présenter leur plan de relève, fidèles à ce qu’ils ont toujours été, « des gars d’équipe ».

On vous raconte l’histoire d’ACCS dont le destin n’a pas fini de surprendre.

L’équipe, la clé du succès

Basée à Terrebonne, l’entreprise tire son nom de ces deux fondateurs : André Cardin (AC) et Christian Savard (CS). Lorsqu’ils ont lancé l’entreprise, en 1992, ils rêvaient de prendre leur destin en main en devenant des entrepreneurs. À cette époque, ils étaient loin de se douter qu’ils rassembleraient une équipe de 70 personnes dotées d’un savoir-faire exceptionnel et que leur entreprise occuperait la place de leader sur le marché. Le succès de l’entreprise n’est pas le fruit du hasard, André Cardin et Christian Savard ont agi comme véritables « hommes-orchestres », travaillant de manière acharnée et motivés par la volonté de réussir et de se démarquer.

Équipe de direction ACCS
Simon Fournier, directeur énergie, Catherine Roy-Cardin, directrice des ventes, André Cardin, vice-président, Elie Karmouche, directeur opérations, Christian Savard, président et Dominic Boudrias, directeur électrique.

Ils ont su rassembler et mobiliser une équipe composée de gens de grande qualité. « Nous ne serions pas l’entreprise actuelle sans le dévouement et l’engagement de nos employés. Plusieurs d’entre eux font partie de l’aventure depuis le début et nous en sommes très fiers ! » mentionne Christian Savard.

Les deux dirigeants ont beaucoup réfléchi à l’avenir de leur entreprise et à la façon dont ils souhaitaient mener leur projet de relève. Ils auraient pu se faire racheter par une autre organisation, mais ils ont préféré vendre leurs parts à une nouvelle génération de leaders motivés et ambitieux, en pensant d’abord et avant tout au bien-être de leurs employés.

« Nous sommes très heureux d’avoir trouvé nos repreneurs et de pouvoir progressivement passer le flambeau. Nous sentons déjà un nouveau souffle dans les bureaux. Nous travaillons main dans la main en regardant dans la même direction, nous sommes maintenant ACCS 2.0 ! » ajoute André Cardin.

Une transition en douceur

Tous âgés dans la trentaine, les quatre nouveaux associés ont des profils très complémentaires et leurs rôles et responsabilités ont naturellement été répartis.

Catherine Roy-Cardin aux ventes, Elie Karmouche et Dominic Boudrias aux opérations et Simon Fournier à l’efficacité énergétique. Ils ont tous baigné dans l’univers de l’énergie, de l’automatisation et de l’électricité pendant de nombreuses années.

« Je suis très fière de poursuivre l’oeuvre de mon père. Mes associés et moi-même veillerons à préserver la dimension humaine et familiale au sein de l’entreprise. C’est essentiel pour nous aussi ! » indique Catherine Roy-Cardin, fille d’André Cardin. Ingénieure mécanique de formation, Catherine a toujours eu le sens des affaires et la volonté d’entreprendre, elle a de qui tenir.

Les fondateurs et les nouveaux actionnaires ont décidé de s’entourer d’experts spécialisés en transfert d’entreprise afin de construire un pont solide entre le passé et le futur. « Nous portons une attention particulière à la gestion du changement pour le bien de notre équipe. Nous avons donc entamé une période de cohabitation qui prendra le temps nécessaire » précise Christian Savard. AC et CS continuent d’agir en bons pères de famille, leurs rôles évoluent et tout le monde y gagne.

Quatre nouveaux associés, une vision commune

Les quatre nouveaux associés placent l’expérience des occupants des bâtiments au premier plan. Pour eux, les technologies futures permettront l’interaction et la communication bidirectionnelle entre les usagers et le bâtiment.

Le bâtiment complètement autonome n’est pas pour demain, mais ACCS travaille dans cette direction. « Nous savons que l’intégration de solutions analytiques et d’algorithmes permettra d’aider les opérateurs dans leur prise de décision. En attendant, ACCS accompagne ses clients dans la standardisation, l’archivage et l’analyse des données de leurs parcs immobiliers. » conclut Elie Karmouche, directeur des opérations.